Incendie criminel sur un site pétrochimique des Bouches-du-Rhône


Deux explosions sont survenues cette nuit sur le site pétrochimique LyondellBasell dans les Bouches-du-Rhône, entraînant un incendie que les pompiers tentent toujours de contenir. Peu de doutes subsistes sur les origines criminelles de l’incendie.

2 explosions à 500m de distance

Il était 3 heure du matin lorsque deux explosions retentissent sur le site pétrochimique LyondellBassel à Berre l’Etang. Deux cuves situées à 500m de distance et contenant des produits chimiques s’enflamment alors. Les pompiers tentent encore ce mardi de contenir l’incendie.

D’après la préfecture, l’incendie de la première cuve serait totalement maîtrisé mais c’est sur le second bac contenant du naphta que les pompiers essayent toujours d’étouffer le feu à l’aide d’une projection de mousse. Un centaine de pompiers se sont déplacés sur le site.

La thèse de l’acte volontaire privilégiée

Selon les premiers éléments de l’enquête, la piste de l’incendie volontaire et donc de l’acte malveillant est très largement privilégiée. En effet que deux explosions se produisent à quelques secondes d’intervalle et à 500 m de distance ne laisse que peu de place au doute. Les enquêteurs privilégient l’incendie criminel ajoutant qu’il s’agit de l’hypothèse qui leur semble la plus sérieuse.

Heureusement aucun blessé n’est à déplorer et un barrage a été mis en place pour éviter la contamination des eaux. Une grosse fumée noire s’échappe du site, et « se dirige vers les communes alentour », a indiqué la préfecture sans précisé l’éventuelle toxicité des émanations.

(Photo : Incendie sur le site pétrochimique de Berre L’Étang – source : AFP)